L’homme qui avait quitté 5 femmes

On va déjeuner, entre gens du quartier et d’ailleurs. C’est un vieil homme seul, il a été invité, mais il est déjà à l’aise dans cette petite assemblée qu’il ne connait pas. On lui dit de s’asseoir, qu’on va le servir, il sourit de joie d’être sollicité ainsi. Il ne veut pourtant pas prendre une chaise, il réclame des jolies filles autour de lui. C’est ainsi que je serais sa voisine, hé oui, je suis jolie aux yeux d’Henri!

Henri est un bon protestant, il me le fait savoir d’emblée, comme un préambule à la biographie qu’il me fera pendant le repas.Il commence son histoire, sans autre introduction, à son premier mariage. En aparté je dois vous dire qu’Henri n’a que deux dents, une en bas et une en haut, fort judicieusement placées car elles s’entrechoquent parfois lorsqu’il parle. Il a également un tarin hors du commun, et je n’ai pas réussi à y situer les narines. Ceci perturbera fortement ma concentration lors du recueil des informations de ses vies maritales, aussi ne m’en voulez pas des imprécisions qui vont suivre. Henri a également fait peu de commentaires sur ses humeurs ou ses sentiments, aussi je vous livre son histoire telle qu’il me l’a contée, essentiellement factuelle et sans sentiments, même si centrée sur sa vie affective tourmentée.

Henri a donc convolé avant la guerre, et lui est née une petite fille. Mais, comme il l’a dit, « cha n’a pô collé », et sa femme est partie, je crois avec son meilleur ami.  Lui, triste comme tout, laisse alors sa fille à sa mère, et s’engage dans l’armée pour 5 ans. C’est là qu’il ira en Indochine, dont il ne dira rien.

Cette période semble pourtant l’avoir changé, car lorsqu’il rentre et frappe à la porte de sa mère, selon ses dires, celle-ci déclare: « Ah ben te vla, l’aurait mieux vôlu qu’tu soyes tué là bô! ». Henri ne s’étend pas là dessus mais date de ce jour son goût pour la boisson. On peut supposer que quelques addictions l’avaient déjà suivi après la guerre, mais Henri n’entendit pas mes questions.

Fascinée par ses dents cliquetantes je me suis un peu perdue dans le compte des femmes qu’a rencontré l’homme, mais je pense qu’il y en a eu 6. Chaque fois, Henri les rencontre fortuitement, chaque fois il se fait alpaguer: « Elle me dit de vnir boire un verre on refuse pas »; Il suivra les femmes de sa vie chaque fois dans leur ville natale, ce qui le fera voyager aux quatre coins du Nord Pas-de-Calais. Il « se fera la malle » chaque fois, en laissant 3 poireauter devant l’autel. Mais la dernière sera la bonne, il la sauvera d’une bande de types malintentionnés et la cherbourgoise, éperdue de reconnaissance, le ramènera dans ses bagages. Il l’épousera sans s’enfuir, et ils auront un fils.

Mais Henri boit toujours, et se brouille avec sa belle famille. Une histoire compliquée pour laquelle il lui faut se rendre à Lille pour rameuter ses potes de la guerre pour « casser la gueule des beaux-frères ». Finallement, « z’étaient tous morts » alors que ses ennemis (« on peut pas être aimé de tout le monde ») le retrouveront et lui referont le portrait, alors qu’il s’était laissé convaincre par une blonde de boire un verre dans la rue du Molinel.

C’est à l’hôpital qu’Henri prend le temps de parler avec des infirmières, qui lui conseillent d’aller en désintox pour récupérer sa femme. Ce qu’il fera, renouant avec sa femme, sa fille (premier mariage), et hop devenant bon protestant.

Henri est sobre depuis 26 ans, sa femme est morte il y a 12 ans. Il s’inquiète aujourd’hui pour son fils, qui a hérité du fort diabète de sa femme et est en surpoids, sans emploi, et ne va plus au culte. Il va lui dire de venir la prochaine fois.

Il se réjouit de voir son fils et sa fille, ses 5 petits enfants et ses 9 arrière petits enfants pour Noël.

Publicités
Cet article a été publié dans des gens.. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s