L’homme qui était prêt.

On se connait. On s’est vus plusieurs fois déjà, c’est un gars intelligent, futé même. Il observe beaucoup, et quand il parle ce sont des discours, des argumentations poignantes, des histoires qui viennent de loin. Il aime rire et rendre service même s’il garde toujours un petit côté sérieux et même mystérieux. Par dessus tout Samuel aime la compagnie des jolies filles. Nous nous connaissions sans nous connaître, finallement. Et aujourd’hui Samuel m’a raconté son histoire.

Samuel est d’un pays d’Afrique, il est réfugié politique et il attend impatiemment de pouvoir travailler. Il n’en peux plus de ne rien faire, alors il demande des boulots au black (il me montre son bras chocolat, et rigole), il est prêt à prendre n’importe quoi. Quand il était au pays il a toujours été actif sans se préoccuper de savoir comment trouver un travail. Samuel vient d’une grande famille ; sa maman avait une plantation, mais elle est décédée depuis 2008 et lui a laissé un terrain et quelques euros. Son papa était dans la politique mais il est décédé peu après sa maman. Samuel a voulu suivre la même carrière que son père, il a été élu même. Mais voilà, lors d’une manifestation, les militaires qui avaient le pouvoir ont massacré des centaines de personnes et emprisonné  les responsables, dont Samuel. Il a réussi à sortir de prison et à fuir vers la France avec l’aide de sa famille. Il ne peut plus retourner là bas. Ceux des responsables qui n’ont pas réussis à partir ont été tués. Ceux qui se sont enfuis ont été en Italie et dans d’autres pays; il ne les a plus revu.

Samuel n’a pas vu sa famille depuis longtemps mais il a des nouvelles, il leur téléphone. Beaucoup de ses frères, sœurs et cousins sont partis dans d’autres pays, aux États-Unis, au Canada . En France il a rencontré des gens qui sont devenus ses amis, et compte bien se faire une vie. Mais il rêve de pouvoir retourner un jour au pays, et de suivre la trace de son père et de beaucoup d’hommes de sa famille. Il dit, « Je veux être chef, c’est la tradition dans ma famille et ma famille a la confiance des gens au pays. Ici c’est trop dur pour être élu, personne ne me connait. »

Samuel est beau garçon, et il s’habille avec goût. Il aime être entouré de belles filles, et il les traite avec beaucoup d’égards. Il me confie qu’il aimerait trouver une femme qui l’aime, parce que lorsque la femme aime, le couple tient plus fort. Il dit, « Bien sûr il faut que l’homme aime sa femme, mais l’amour de la femme est plus important. » Il aimerait trouver cette femme et lui montrer son pays, vivre entre la France et l’Afrique. Il cherche plutôt une femme sérieuse comme lui, qui voit loin. Il dit encore « Ma femme là bas aurait une vie de rêve, nous serions riches et heureux ».

Samuel dit qu’il est prêt pour ce que la vie lui apporte. Il dit que depuis la mort de ses parents et son exil, il n’a plus jamais connu le bonheur. Mais il a confiance dans le destin, et il est prêt pour un travail, une femme, une famille, une carrière politique pourquoi pas ? Malgré tout ce qu’il a traversé Samuel est souriant et avenant. Il dit « être malheureux, oui, mais on peut quand même sourire! »

Publicités
Cet article a été publié dans des gens.. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s