Les cendres de Ligna de Jean-Pierre Hubert

Allez hop, encore un petit jeunesse, moi ça me rajeunit!

Les Cendres de Ligna

Auteur : Jean-Pierre Hubert
Editions : Mango Jeunesse, coll. « Autres mondes »
179 pages
Publié en 2000

L’histoire

Jona est apprentie pour devenir ébéniste d’un bois précieux et mystérieux : le ginnka. Les objets issus de ce matériau ont des pouvoirs mystérieux et s’exportent bien au delà de Ligna, la planète productrice. Mais lorsque certains colons ambitieux veulent augmenter la productivité en défrichant la forêt, tout se dérègle dans la colonie…

Ce que j’en pense

J’aime bien les livres pour enfants, et j’aime leurs mondes imaginaires pas si simplistes qu’on pourrait le croire. Bon, ici, quand même, c’est assez clair : une planète – colonie, un écosystème troublé et des autochtones  dont on menace le territoire, tout cela sent le scénar hollywoodien repris maintes fois et dernièrement par Avatar, d’ailleurs.  Il faut reconnaître que c’est efficace. 1/ un nouveau monde enchanteur, mystérieux et plein de richesses ; 2/ des autochtones et un environnement hostiles qui empêchent de s’enrichir ; 3/ LE PROGRES SCIENTIFIQUE ou le mal incarné arrive ! (oui, en général on ne met pas trop en valeur les côtés positifs du progrès dans ce scénar là) 4/ la bataille entre le bien et le mal commence, avec en général des protagonistes qui ne comprennent pas bien les enjeux ;  5/ ENFIN les enjeux sont compris et la bataille se gagne.

Oh mon Dieu j’ai tout spoilé, pardon! En même temps, hein, rien de bien original. Si ce n’est que le roman environnementaliste est super bien construit, et le comportement des personnages et de la petite colonie face aux évènements est bien vu. L’analyse que fait Jean-Pierre Hubert des rapports de la société face au progrès, au danger, à l’inconnu, est assez nuancée. Je n’ai pas (ou presque pas) eu l’impression d’avoir eu d’un coté les gentils, d’un autre les méchants. Avouez que c’est un tour de force dans une histoire de ce genre.

Mais parlons un peu des personnages. L’héroïne, c’est Jona, évidemment. Comme elle est pas très douée dans son atelier, je me suis dit, bon, ok, c’est couru d’avance, elle va devenir super douée après. Eh ben en fait non! Elle met super longtemps à capter les choses, et à faire des choix. En gros, c’est un boulet. Tous ses potes font des choses exceptionnelles, mais elle, c’est une cruche. C’est un peu l’histoire d’une gamine qui apprend à faire des choix, à trouver seule ce qui est juste ou pas.

Un détail : tous ses potes sont des mecs, et la seule fille qui vaille le coup est hors-jeu, en fait : je tire des conclusions ? Attendez, ce n’est pas fini. Parce que dans la forêt, il y a des « arbres mères », qui produisent le bois ginnka. Oui, bon, la mère nature tout ça, vous me direz. Moi, allez, je tire des conclusions : la féminité, c’est une plante verte et l’élément masculin c’est l’humanité, rien que ça. J’exagère un poil, parce qu’à l’homme est associé le progrès destructeur et à la femme l’éternité, l’abondance, l’harmonie. Mais quand même, c’est super cliché, non ? Moi ça m’a un peu énervée.

Les autres personnages sont divers et bien construits, pas caricaturaux :  Gam, celui qui amène le progrès, et qui croit vraiment que ça va faire avancer les choses, le Conseil qui veut la paix des ménages et qui choisit toujours le consensus, le petit copain jaloux… On ne s’ennuie pas en lisant cette histoire, et les pages défilent vite.

Ma conclusion : très bon livre pour enfants, très bonne histoire, pas très original malgré la sensibilisation à l’environnement.

Des liens

Noosphère
Publicités
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s