Limonov d’Emmanuel Carrère

Limonov

Auteur : Emmanuel Carrère
Éditions P.O.L. , 2011, 481 pages
Prix Renaudot
 

L’histoire

C’est celle d’Edward Limonov de sa naissance à aujourd’hui. On le suit depuis Kharkov en Ukraine où il grandit et commence déjà à « mal tourner »jusqu’à Moscou où il réside maintenant, en passant par New York où il passe de la rue à une maison de millionnaires, l’Asie Centrale où il vit comme un berger et la Serbie qu’il rejoindra dans la lutte. C’est l’histoire d’un homme qui a une soif d’absolu et qui la vie dans les tourments de son époque.

Ce que j’en pense

Je ne vais pas vous faire attendre : j’ai adoré. Je n’avais jamais lu Emmanuel Carrère avant, et je connais très mal l’histoire de la Russie. Eh bien je suis contente que ces graves lacunes soient réparées.

L’histoire de Limonov n’est pas si passionnante que ça, pourtant. C’est un sale type à mon avis, et de surcroît plus ou moins raté. Mais ce qui est fascinant, en revanche, c’est à travers lui de découvrir la naissance du mouvement punk, l’underground de Russie, toute cette culture qui n’a jamais passé les frontières mais qui pourtant nous a tellement influencé. Quand on lit la vie de Limonov, on se rend compte à quel point le mot punk est galvaudé chez nous à présent : le look  est devenu hype, tendance… mais ce qui fait de quelqu’un un punk, on l’a oublié, on ne veut plus l’entendre. Le punk, c’est la contestation et la violence avant tout.

Sous la plume d’Emmanuel Carrère, ce qui pourrait être une biographie fastidieuse et assez décousue  devient une conversation. Du début à la fin, Carrère essaye de comprendre la logique de Limonov : le pourquoi de ses actes et de ses choix, de ses idées si floues mais portant tranchées. Il nous dresse un portrait psychologique du punk assez effarant. Un gars envieux, ambitieux, haineux aussi, n’existant que dans la révolte, n’étant grand que dans la provocation. Emmanuel décortique pour nous le personnage, car Limonov s’est construit une image sulfureuse comme on construit une forteresse.

Carrère explique aussi la Russie, les russes, les changements politiques et sociétaux. Il donne des noms, beaucoup, qu’il demande au lecteur de retenir. A travers Limonov, il fait une petite étude des russes de la diaspora. Cette histoire des russes, nécessaire pour comprendre Limonov et l’univers dans lequel il évolue, devient prétexte a de grande digressions, des questionnements sur l’avenir, et des comparaisons entre la vie de l’auteur et celle de Limonov.

C’est un trait du style de Carrère que j’aime beaucoup : il écrit à la première personne et ne se cache pas. Pas de grandes fioritures, pas de passages poétiques, non, juste l’auteur, ce dont il rend compte, et ses questions. Quelquefois il n’y a même pas de questions, juste des remarques sur des évènements qui l’ont laissé songeur . D’autres fois Carrère raconte carrément un pan de sa vie avant de revenir au récit. C’est un reporter, un journaliste gonzo comme je les aime.

Le jour où j’ai fini ce livre, on parlait de Limonov dans les journaux : il venait d’être arrêté au cours d’une manifestation anti-Poutine. Ce livre lui a donné une certaine notoriété en France et a levé l’embargo qui pesait sur sa production ; les médias l’auraient-il mentionné sinon ? Pour ma part, la petite leçon d’histoire politique de Russie donnée par Emmanuel Carrère m’a bien servie, puisqu’en lisant les dépêches j’ai compris les enjeux de ce qui se passait.

Liens

Limonov sur Wikipédia
Éditions P.O.L
 
CRITIQUES :
Un très bon dossier sur Emmanuel Carrère
La République des Livres
Le Magazine Littéraire
 
Actualités du Monde sur Limonov
Publicités
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Limonov d’Emmanuel Carrère

  1. tu me le prête ton bouquin?
    Et sinon, quand est-ce que tu reprends ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s